Search
en-USfr-CA

Nouvelles de Saskatoon

La Saint-Jean-Baptiste en Saskatchewan

  • 3 juillet 2016
  • Auteur: L'Eau vive
  • Nombre de vues: 221854
  • 0 Commentaires

Le Fransaskois ont célébré la Saint-Jean-Baptiste d'un bout à l'autre de la province.

Zenon Park

St-Jean-Baptiste 2016 à Zenon Park

St-Jean-Baptiste 2016 à Zenon Park

Photo: AFZP
Le vendredi 24 juin 2016 à 17h00 le vent s’est mis en brise et les nuages ont laissé leur place au soleil estival. C’était vraiment la journée parfaite pour célébrer la 13e fête annuelle de la St Jean Baptiste de Zenon Park.

Dès 17h00 les portes de l’Association Fransaskoise de Zenon Park étaient ouvertes dès 17h00 et l’arôme de BBQ, de salades fraîches et le son de musique traditionnelle ont accueilli plus d’une centaine de personnes.

Un château gonflable était sur place pour divertir les plus jeunes pendant que les adultes visitaient en dégustant une bière rafraîchissante. À 19h00, avec l’estomac rempli de burgers, salades et gâteau, les oreilles étaient à l’écoute du spectacle donné par Marijosée. C’était un concert de musique et de jeux captivants. Un feu de camp a suivi le spectacle et des talents locaux ont joué la musique autour du feu.

La fête fut un grand succès et l’AFZP tient à remercier tous les bénévoles qui ont dédié leur temps ainsi qu’à tous les commanditaires : Patrimoine Canada, le Conseil Culturel Fransaskois, Sask Culture et Sask Lotteries, pour leur support financier. 

Andréa Perreault

Bellegarde

Aimée Poirier et Pierre Tinant jouant de la musique folkorique pour la Saint-Jean-Baptiste à Bellegarde

Aimée Poirier et Pierre Tinant jouant de la musique folkorique pour la Saint-Jean-Baptiste à Bellegarde

Photo: Tanya Reimer (2016)

Plus de 100 personnes ont assisté à la célébration pour la St Jean Baptiste et le 25e anniversaire de l’ACFBellgarde, le 24 juin dernier.

Les rues étaient pleines de jeunes qui faisaient une chasse au trésor pour démontrer l’histoire unique de Bellegarde. Le maquillage, les jeux gonflables, des ballons et même la barbe à papa ont gardé les enfants dans la zone qui leur était réservée pendant que les parents socialisaint près d’un feu de camp en mangeant un bon repas BBQ, servi par le groupe de prélèvements de fonds Voyage Québec.

L’évènement clé de la soirée a été le spectacle de Carmen Campagne. Les enfants ont dansé et chanté leurs mélodies préférées, tout en participant au spectacle très interactif offert par la musicienne qui résidait, il y quelques années, à Bellegarde.

Avant le spectacle, on a pu apprécier du talent local. Les élèves des 3e et 4e années de l’école de Bellegarde ont fait chanter leurs flûtes, ceux du club de musique ont fait résonner guitares et violons. Pierre Tinant et Aimée Poirier ont joué un set folklorique qui a mis la foule en train, tapant des mains et des pieds !

Les élèves des 5e et 6e années de l’École de Bellegarde ont lancé des fusées qui ont vraiment impressionné la foule. Les batailles d’eau étaient populaires parmi les adolescents. Pour terminer la soirée, les feux d’artifice ont illuminé le ciel au dessus du village.

L’atmosphère de la soirée était pleine de vie et d'énergie. La langue française résonnait partout, ce qui démontre que l'héritage de la communauté est encore bien vivant.

Une telle activité n'aurait pas été possible sans le soutien de la communauté, de tous les bénévoles et bien sûr, des commanditaires : Canada en Fête, Patrimoine canadien, Southeast Connection, SaskCulture, Saskatchewan Lotteries, Boderland Co-op, le Conseil culturel fransaskois, l’ACFB et l’École de Bellegarde.

Merci à tous !

Tanya Reimer

Gravelbourg

L’Association communautaire fransaskoise de Gravelbourg (ACFG) a organisé la Fête de la St-Jean-Baptiste le 25 juin 2016 au Centre culturel Maillard. Un souper communautaire a été suivi de la demi-finale de Fransaschante. À remarquer que la paroisse St-Jean-Baptiste de Ferland a également tenu un souper communautaire cette même fin de semaine.

Cette année, l’ACFG voulait profiter de l’occasion pour marquer le 30ième anniversaire de l’ouverture officielle du Centre culturel Maillard qui a été inauguré par son Excellence la très honorable Jeanne Sauvé, gouverneure générale du Canada en 1986. Le Centre culturel Maillard a été le premier centre communautaire fransaskois bâti en Saskatchewan. En plus d’être le lieu de rendez-vous de la francophonie de la région de Gravelbourg, il a été le siège de plusieurs organismes dont les Danseurs de la Rivière La Vieille, la troupe de théâtre La Part du Lion, CFRG FM depuis 2003 et plus récemment une section de la Bibliothèque régionale Chinook.

Puis, ce fut la demi-finale de Fransaschante entre M. André Moquin (de Gravelbourg), Mme Monique Byers (de Moose Jaw) et M. Clarence Briand (de North Battleford). Ce sont M. André Moquin et Mme Monique Byers qui ont été retenus pour l’étape suivante qui aura lieu au Rendez-vous fransaskois en novembre prochain.

Un mini-spectacle d'Annette Campagne a clos la soirée, pour le plus grand plaisir de la trentaine de personnes présentes.

Michel Vézina

Saskatoon

St-Jean-Baptiste 2016 à Saskatoon

St-Jean-Baptiste 2016 à Saskatoon

Les élèves du Pavillon Gustave Dubois de l'École canadienne-française ont offert un mini-concert.
Photo: Aminata Konaté (2016)
Plusieurs célébrations de la Saint-Jean Baptiste ont eu  lieu un peu partout en Saskatchewan le 24 juin. À Saskatoon, enfants, parents et grands-parents se sont réunis au Pavillon secondaire de l’École canadienne-française pour l'occasion. 

La Fédération des francophones de Saskatoon et ses partenaires ont tout mis en œuvre afin que l’événement soit un succès.  Une variété d’activités était offertes aux enfants comme le maquillage du visage, les jeux de cerceaux, les jeux gonflables ainsi que les ballons bulles. Un groupe d'élèves du Pavillon secondaire a présenté un spectacle de musique qui a été fort apprécié.  Les parents bénévoles de l’École canadienne-française, quand à eux, étaient en  charge la préparation du BBQ et du service. La soirée s’est terminée avec l’animation du DJ bien connu US Marshall de Saskatoon.

On peut se demander si la célébration de la Saint Jean est toujours à même de  rassembler la communauté francophone comme ce fut déjà le cas.  Selon l’une des participantes, l’événement n’attire plus autant de monde qu’avant  « Lorsque  j’ai déménagé  à Saskatoon en 2010, il y’avait beaucoup plus de monde que ce je vois aujourd’hui, le  nombre de participants a beaucoup diminué. Je pense que c’est parce que  c’est toujours le même format, il n’y a pas de nouveauté.  Je pense que les organisateurs doivent essayer d’innover un peu  pour attirer plus de monde ».

En tout cas, on peut dire que les quelques 250 personnes qui étaient là se sont bien amusées. 

Aminata Konaté

 

 

Imprimer
Balises:
Noter cet article:
Pas de note

Votre nom
Votre adresse email
Objet
Entrez votre message ...
x
Copyright 2017 Portail fransaskois Conditions d'utilisation Déclaration de confidentialité