Search
en-USfr-CA

Nouvelles de Saskatoon

À ciel ouvert prend son envol

Lancement officiel de la revue littéraire francophone des Prairies

Cantate pour légumes de Madeleine Blais-Dahlem

Cantate pour légumes de Madeleine Blais-Dahlem

Madeleine Blais-Dahlem, David Baudemont, Ian C. Nelson et Sébastien Rock lisant un extrait de la pièce Cantate pour légumes publié dans À ciel ouvert.
Photo: Mychèle Fortin
SASKATOON - Le jeudi 25 mai 2017, le premier numéro de la revue littéraire en ligne À ciel ouvert a été lancé à la librairie McNally Robinson de Saskatoon en présence de sept des onze auteurs publiés. En plus des membres du comité d’édition de la revue, David Baudemont, Jean-Marie Michaud, Ian C. Nelson, Jean-Pierre Picard et Sébastien Rock  on retrouvait les auteures Madeleine Blais Dahlem et Mychèle Fortin. 

À ciel ouvert prend la relève de sa prédécesseure, Ruelle[i], publiée par la défunte Association des artistes de la Saskatchewan, qui a offert trois anthologies littéraires fransaskoises entre 1992 et 1995. À ciel ouvert se distingue toutefois de Ruelle en ce qu’elle est offerte gratuitement en ligne. Une version PDF imprimable en format magazine est également disponible sur le site.

À Ciel ouvert est le fruit d’une collaboration entre le Cercle des écrivains de la Saskatchewan et la Coopérative des publications fransaskoises (CPF). Jean-Pierre Picard, le responsable du secteur numérique de la CPF,  a fait une présentation du site sur lequel on retrouve les textes du magazine, la biographie des auteurs ainsi qu’une section sur l’actualité littéraire fransaskoise grâce à un lien direct avec le site du journal fransaskois l’Eau vive.

David Baudemont, également maître de cérémonie, a présenté avec Ian C. Nelson une version bilingue du texte Premier pas, situant la parution de ce premier numéro dans le contexte littéraire fransaskois.

Pour sa part, Ian Nelson a présenté deux micro nouvelles décapantes et bien ciselées, Dégâts collatéraux et La tragédie grecque, issues de son triptyque. Quant à Jean-Marie Michaud, il nous a partagé un extrait de sa pièce de théâtre ancrée dans le terroir québécois et au parfum nostalgique, Un jour de grand vent. Jean-Pierre Picard a lu un extrait de sa sage fable intemporelle, Le grand barrage.

Madeleine Blais-Dahlem, récipiendaire du prix francophone de la littérature de la Saskatchewan 2017, a présenté, avec un groupe de lecteurs, un extrait de sa pièce Cantate pour légumes. Elle a de plus lu un extrait de la prose poétique Voie lactée d’Estelle Bonetto qui joue sur l’identité des genres. Pour sa part, Mychèle Fortin, rédactrice à l’Eau vive, a troqué le discours journalistique pour présenter un extrait de son carnet de voyage poétique Souvenirs des Amériques.

L’initiateur du projet À ciel ouvert, Sébastien Rock, a lu un extrait de son essai intitulé De la Supercherie, traitant de la place de la vérité dans notre société post-factuelle, en plus d’avoir le plaisir de lire un extrait de la nouvelle remplie d’humour noir Knockout de Paul Ruban, un Franco-Manitobain vivant désormais en Ontario.

Les lectures étaient agrémentées par une projection des fines aquarelles de David Baudemont qui illustrent le premier numéro d’À ciel ouvert.

La sortie du prochain numéro est prévue pour décembre 2017 et les auteurs ont jusqu’au 15 septembre pour soumettre leurs textes par le biais du formulaire en ligne sur le site.

La revue est disponible à l’adresse suivante : www.acielouvert.ca.


[i] Pour en savoir plus sur l’aventure de Ruelle, consulter l’article « Ruelle, entre deux autoroutes, le cul-de-sac » de Michel Marchildon, paru aux pages 14-17 dans le numéro 142 de la revue Liaison, et disponible en ligne à l’adresse :

https://www.erudit.org/culture/liaison1076624/liaison1084225/1427ac.pdf

Imprimer
Balises:
Noter cet article:
Pas de note

Votre nom
Votre adresse email
Objet
Entrez votre message ...
x
Copyright 2017 Portail fransaskois Conditions d'utilisation Déclaration de confidentialité